Lettre de M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre, au directeur de l’IHEDN, le GCA Patrick DESTREMAU, du 10 décembre 2018

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a prononcé le 18 octobre 2019, une allocution devant les sessions nationales de l’IHEDN et de l’INHEJS qui regroupent parlementaires, représentants de la haute fonction publique, du monde de l’entreprise, journalistes, militaires, policiers et magistrats.

Mon général,

Le gouvernement vous a confié la direction de l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale. Depuis plus de quatre-vingt ans, l’IHEDN a joué un rôle singulier pour développer l’esprit de défense et la relation entre responsables civils et militaires. Il a également su s’adapter aux évolutions de la situation stratégique de notre pays, aux changements de constitution et aux mutations de notre société pour s’adresser à toutes ses composantes.

Il vous appartiendra de poursuivre cette œuvre en vous inscrivant dans les orientations fixées par le Président de la République, dans le cadre plus large de l’architecture européenne de sécurité renouvelée qu’il a appelée de ses vœux. Dans ce contexte, j’attends d’une rénovation de l’Institut que son action soit mieux structurée, plus ouverte, visible et économe.

En premier lieu, éclairant les défis et menaces à venir, votre Institut doit veiller à ce que la formation des décideurs, des relais d’opinions, des responsables de tous les segments de l’État et de la société soit pleinement en phase avec l’évolution du contexte stratégique, social et économique comme du rôle de nos armées dans la protection de la France et des Français. C’est votre mission première.

Ainsi, poursuivant dans la voie de l’ouverture qui a été à l’origine de votre Institut, vous veillerez à ce que toutes les composantes de la société puissent y être associées et à ce que soient respectés les principes de parité, d’égalité et de diversité.

Vous vous attacherez aussi à développer des synergies avec l’Institut National des Hautes Études de la Sécurité et de la Justice, tirant les conséquences de l’interconnexion des menaces et de la nécessaire synergie des réponses apportée par les volets de notre action publique relatifs à la défense, la sécurité et la justice.

Vous réfléchirez aussi au moyen de répondre au désir d’engagement de nos concitoyens qui passent par l’IHEDN, notamment des plus jeunes. Vous ferez des propositions pour réunir et mobiliser les auditeurs dans le cadre d’une réserve citoyenne adaptée. Il vous appartiendra de trouver la meilleure façon de valoriser leur engagement, dans le respect des objectifs et valeurs qui vous fondent.

Institut de hautes études, l’IHEDN doit pouvoir s’appuyer sur le monde de la recherche, en particulier dans le domaine de la réflexion stratégique. Vous étudierez comment associer les différents centres de recherche aux réflexions des auditeurs qui doivent pouvoir eux-mêmes s’appuyer sur certains de nos meilleurs chercheurs.