Escale à Lisbonne pour la 6e session nationale « Enjeux et stratégies maritimes »

Le mercredi 30 juin, les auditeurs de la 6e session nationale « Enjeux et stratégies maritimes » de l’IHEDN ont mis le cap sur Lisbonne, « antichambre de la loge du portier de l’Europe »[1].

Dès potron minet le jeudi 1er juillet, les auditeurs étaient à l’Institut Hydrographique. Son directeur, le contre-amiral Ventura Soares, leur a présenté l’étendue de ses missions dont le spectre très large correspond bien à la devise de l’institut « Connaître la mer pour qu’elle puisse être utilisée par tous ».

[1] D’Olivier Frébourg Souviens-toi de Lisbonne, 2008

© Pierremmanuel PROUX / IHEDN © 6e ESM à Lisbonne
Le contre-amiral Ventura Soares accueille les auditeurs à l’Institut hydrographique

Ils ont ensuite pu assister à une conférence-présentation du MAOC-N (Maritime Analysis and Operation Center-Narcotics) de José Ferreira (directeur exécutif) et du capitaine de corvette Cornier.

© Pierremmanuel PROUX / IHEDN © 6e ESM à Lisbonne
José Ferreira explique aux auditeurs les défis relevés par le MAOC-N

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

© Pierremmanuel PROUX / IHEDN © 6e ESM à Lisbonne
Le vice-amiral Coelho Cândido explique aux auditeurs les enjeux de sûreté et de sécurité maritimes

Le vice-Amiral Coelho Cândido , directeur-Général de l’Autorité Maritime, a ensuite exposé aux auditeurs les grands enjeux de sécurité maritime du Portugal et l’organisation interministérielle mis en place pour faire face aux risques et aux menaces en mer.

© Pierremmanuel PROUX / IHEDN © 6e ESM à Lisbonne
La session à l’institut hydrographique autour du contre-amiral Ventura Soares

A quelques ruelles de l’Institut Hydrographique se trouve le palais de Dos Santos, siège de l’ambassade de France au Portugal. Madame l’ambassadrice Florence Mangin a accueilli la délégation IHEDN et a partagé avec eux les grands enjeux de la relation bilatérale, en particulier dans le contexte de la présidence portugaise à l’Union Européenne. Dans ce palais chargé d’histoire, les auditeurs ont ainsi pu mesurer la très forte proximité, voire « l’intimité », existant entre le Portugal et la France sur les grands enjeux de défense et de sécurité, en particulier pour l’Europe et dans le domaine maritime.

© Pierremmanuel PROUX / IHEDN © 6e ESM à Lisbonne
S.E.M. Florence Mangin explique aux auditeurs la grande proximité existante entre le Portugal et la France sur les enjeux de défense et de sécurité

Le déjeuner qui suivit dans les jardins de l’ambassade permit aux auditeurs de rencontrer différents acteurs de la vie franco-portugaises. Mais la pause fut de courte durée car, dès le début d’après-midi, les auditeurs se sont rendus à l’Institut de Défense Nationale, homologue de l’IHEDN au Portugal. Dans son mot d’accueil, le Professeur Docteur Maria Helena Chaves Carreiras les a accueillis en rappelant l’identité commune et partagée de l’IDN avec l’IHEDN. Elle a exprimé le souhait d’une intensification des échanges et des visites entre les deux instituts pour accroître la réflexion commune entre les deux instituts sur les grands enjeux de défense et de sécurité.

© Pierremmanuel PROUX / IHEDN © 6e ESM à Lisbonne
Le Professeur Docteur Maria Helena Chaves Carreiras accueille les auditeurs à l’Institut de Défense nationale (IDN)

Le Général de Brigade Nuno Lemos Pires, directeur adjoint de la Direction Générale de la politique de Défense Nationale, explique ensuite aux auditeurs l’intérêt du Centre Atlantique pour conduire une réflexion commune afin de faire face aux évolutions rapides des enjeux de l’espace atlantique. Ce centre constitue un espace de dialogue et un centre de renforcement des capacités visant à développer un cadre de paix et de sécurité à l’échelle régionale et atlantique. Dans une démarche intégrée, il ambitionne d’identifier et de proposer des pistes concrètes de collaboration, ainsi que des réponses partagées face aux défis actuels et futurs.

© Pierremmanuel PROUX / IHEDN © 6e ESM à Lisbonne
Le Général de Brigade Nuno Lemos Pires expliquant l’intérêt du Centre Atlantique

Mme Conceição Santos, directrice générale adjointe de la politique de la mer est ensuite intervenue pour présenter aux auditeurs la stratégie nationale portugaise pour la mer (2021-2030).

Enfin, Nelson Marques, chef de la division des systèmes de contrôle du trafic maritime des Ressources naturelles, sécurité et services maritimes (DGRM) a présenté la sécurité maritime à travers trois axes majeurs : prévenir, agir et répondre aux incidents maritimes par la mise en place et l’adoption de mesures ou d’opérations susceptibles d’assurer efficacement la sécurité et la sûreté des navires, de l’environnement et des États côtiers et fluviaux.

C’est donc après une journée bien studieuse que les auditeurs sont retournés à l’ambassade pour une visite guidée de ce magnifique palais de Santos construit en 1510 puis restauré au fil des siècles et présentant de magnifique fresques et azulejos.

A la fin de la visite, le Préfet Denis Conus, directeur adjoint de l’IHEDN a remis son diplôme à l’un des auditeurs d’eux qui n’avait pu le recevoir en même temps que ses camarades car étant contact COVID.

© Pierremmanuel PROUX / IHEDN © 6e ESM à Lisbonne
Remis de son diplôme à David Guyot par le préfet Denis Conus, directeur adjoint de l’IHEDN

La journée s’est fini avec le traditionnel festin gaulois en uniforme de la session.

© Pierremmanuel PROUX / IHEDN © 6e ESM à Lisbonne
Les auditeurs et leur encadrement en marinière de la session

Le lendemain, ce fut un réveil matinal pour se rendre sur la base navale de Lisbonne où les auditeurs ont été accueillis par le Contre-Amiral Valentim José Pires Antunes Rodrigues, commandant adjoint de la flotte maritime. Le contre-amiral Aníbal Soares Ribeiro, chef des opérations, a ensuite présenté aux auditeurs la marine portugaise avec ses missions et ses activités opérationnelles, suivi par le capitaine de vaisseau chef du PC opérations.

© Pierremmanuel PROUX / IHEDN © 6e ESM à Lisbonne
Le contre-amiral Aníbal Soares Ribeiro présente la marine portugaise aux auditeurs

Après la théorie, les auditeurs ont été plongés dans le concret avec la visite des simulateurs particulièrement performants pour la conduite du navire et des opérations. Ils furent impressionnés par le niveau technologique et de réalisme de ces outils indispensables pour assurer à moindre coût la formation des équipages et les conduire au niveau d’excellence indispensable exigés par les opérations à la mer. 

© Pierremmanuel PROUX / IHEDN © 6e ESM à Lisbonne
Les auditeurs à la passerelle virtuelle d’une frégate portugaise
© Pierremmanuel PROUX / IHEDN © 6e ESM à Lisbonne
Les auditeurs au cœur du PC opérations
© Pierremmanuel PROUX / IHEDN © 6e ESM à Lisbonne

Lors du déjeuner offert par Le contre-Amiral Valentim José Pires Antunes Rodrigues, dans les magnifiques jardins du palais les auditeurs purent continuer les débats lancés lors des différentes conférences et se rendre compte à quel point les visons stratégiques portugaise et française pouvaient être proches.

 

Les auditeurs sont ensuite retournés à l’IDN pour échanger avec M. Tiago Pitta e Cunha, administrateur exécutif de la Fondation Oczano Azul, sur l’économie bleu du futur dans le cadre de l’Union européenne.

Enfin, pour clôturer cette mission européenne, les auditeurs se sont rendus à l’agence européenne de la sécurité maritime (EMSA) où ils furent accueillis par madame Radina Russeva, conseillère politique.  Ils y ont découvert l’agence et ses missions. Mais c’est surtout le centre de support et de service qui les a impressionnés par le haut niveau de technologie des systèmes mis en œuvre pour apporter aux Etats membres des services éminents dans le domaine de la sécurité maritime. 

© Pierremmanuel PROUX / IHEDN © 6e ESM à Lisbonne
Monsieur Marc Journel, ancien officier de la patrouille maritime française, explique aux auditeurs les services apportés par l’EMSA aux Etats membres

Mais tout a une fin ! C’est donc avec la tête remplie d’émotions fortes et la certitude que le Portugal et la France avaient de nombreux intérêts communs en matière de défense et de sécurité que les auditeurs ont mis le cap vers l’aéroport et ont décollé pour la France.