Autonomie stratégique / focus sur les spécificités de la BITD

Pour son second séminaire à destination de ses 33 auditeurs, la majeure « Défense et sécurité économique » (DSE) a abordé les enjeux liés à l’autonomie et l’indépendance stratégique ainsi que les aspects de résilience économique, qui ont notamment été mis en lumière par la crise sanitaire du COVID-19, à travers des interrogations sur la capacité de la France à subvenir à ses besoins vitaux.

A l’aide d’une analyse comparée de la BITD française et d’une présentation des dispositifs de soutien, ce module a également interrogé la capacité de l’État à maintenir son autonomie stratégique et à mener une politique de sécurité économique dans un contexte de mondialisation et d’interdépendance où nouer des coopérations industrielles et technologiques est incontournable.   

Le jeudi 25 novembre, les auditeurs de la majeure DSE se sont retrouvés à l’École militaire pour une série de conférences et de tables rondes.

Une première conférence, sous forme d’un témoignage, a été donnée par M. Phillipe Keryer, Directeur général adjoint Stratégie, marketing et technique chez Thales.

SÉMINAIRE « AUTONOMIE STRATÉGIQUE / FOCUS SUR LES SPÉCIFICITÉS DE LA BITD » DE LA MAJEURE DÉFENSE ET SÉCURITE ÉCONOMIQUE
M. Phillipe Keryer, Directeur général adjoint Stratégie, marketing et technique chez Thales

M. Arnaud Kalika, directeur de la sûreté chez Meridiam, a ensuite présenté son regard et son analyse sur la thématique « Autonomie stratégique et sécurité économique : Quel mariage entre les régulateurs et le business ? ».

SÉMINAIRE « AUTONOMIE STRATÉGIQUE / FOCUS SUR LES SPÉCIFICITÉS DE LA BITD » DE LA MAJEURE DÉFENSE ET SÉCURITE ÉCONOMIQUE
M. Arnaud Kalika, directeur de la sûreté chez Meridiam

Deux auditeurs de la promotion, M. Christophe Rafenberg (Adjoint au chef de la mission Intelligence économique, Ministère de la Transition écologique) et M. Jérôme Phillipe (Avocat associé, Cabinet Freshfields Bruckhaus Deringer) sont ensuite intervenus auprès de leurs camarades pour un partage d’expérience sur le sujet des investissements étrangers en France (IEF).

Cette première journée s’est clôturée sur une intervention de M. Laurent Giovachini, directeur général adjoint de Sopria Steria, président de la fédération Syntec et président du Comité souveraineté du MEDEF, avec comme fil conducteur la thématique « Interdépendance et autonomie ».

M. Laurent Giovachini, directeur général adjoint de Sopria Steria, président de la fédération Syntec et président du Comité souveraineté du MEDEF

Les auditeurs se sont ensuite retrouvés pour une séance de travaux de comités, encadrée par les experts référents supervisant leurs travaux : M. Ali Laïdi (Chercheur et journaliste, École de pensée sur la Guerre économique / France24), M. Peer De Jong (Co-fondateur et senior vice-président de l’Institut THEMIIS), M. Yves Bertoncini (Consultant en Affaires européennes et Président du Mouvement Européen – France) et M. Vincent Aussilloux (Directeur de département, France Stratégie).

Le vendredi 26 novembre, s’est déroulée une nouvelle journée de conférences et de tables-rondes, conclue par une visite de l’Assemblée nationale.

Cette journée du vendredi s’est ouverte sur deux tables-rondes dédiées à la Base Industrielle et Technologique de Défense (BITD), et introduites par l’Ingénieur Général de l’Armement de 1e classe François Mestre, Chef de service des affaires industrielles et de l’intelligence économique (SIIE) à la Direction Générale de l’Armement.

SÉMINAIRE « AUTONOMIE STRATÉGIQUE / FOCUS SUR LES SPÉCIFICITÉS DE LA BITD » DE LA MAJEURE DÉFENSE ET SÉCURITE ÉCONOMIQUE
L’Ingénieur Général de l’Armement de 1e classe François Mestre, Chef de service des affaires industrielles et de l’intelligence économique (SIIE) à la Direction Générale de l’Armement

La première table-ronde, sur le thème « L’État dispose-t-il souverainement de son industrie de défense ? » a permis les échanges de l’auditoire avec M. Jean-Louis Thiériot, député de Seine-et-Marne et de M. Guillaume Rochard, Directeur Stratégie, Partenariats et Affaires Institutionnelles chez Naval Group.

SÉMINAIRE « AUTONOMIE STRATÉGIQUE / FOCUS SUR LES SPÉCIFICITÉS DE LA BITD » DE LA MAJEURE DÉFENSE ET SÉCURITE ÉCONOMIQUE
M. Guillaume Rochard, Directeur Stratégie, Partenariats et Affaires Institutionnelles chez Naval Group
SÉMINAIRE « AUTONOMIE STRATÉGIQUE / FOCUS SUR LES SPÉCIFICITÉS DE LA BITD » DE LA MAJEURE DÉFENSE ET SÉCURITE ÉCONOMIQUE
M. Jean-Louis Thiériot, député de Seine-et-Marne

La seconde table-ronde, « Perspectives d’une BITD européenne » a permis les échanges de l’auditoire avec trois panélistes : l’Ingénieur Général de l’Armement François Mestre (DGA), M. François Arbault, Directeur de la direction A (Industrie de la défense) de la Direction générale de l’industrie de défense et de l’espace (DEFIS) à la Commission européenne et M. Phillipe Coq, directeur des Affaires publiques d’Airbus.

SÉMINAIRE « AUTONOMIE STRATÉGIQUE / FOCUS SUR LES SPÉCIFICITÉS DE LA BITD » DE LA MAJEURE DÉFENSE ET SÉCURITE ÉCONOMIQUE
Panel de la table-ronde « Perspectives d’une BITD européenne », composé de (de gauche à droite) : M. François Arbault, Directeur de la direction A (Industrie de la défense) de la Direction générale de l'industrie de défense et de l'espace (DEFIS) à la Commission européenne, M. Phillipe Coq, directeur des Affaires publiques d’Airbus, et l’Ingénieur Général de l’Armement François Mestre (DGA).

Une troisième table ronde, composée de M. Anthony Attia, directeur général d’Euronext Paris et de M. François Soulmagnon, directeur général de l’AFEP a permis d’aborder les enjeux, les défis, les risques et les menaces qui pèsent sur l’économie française et mondiale.

M. Antoine Rostand, président et co-fondateur de Kayrros, a conclu cette deuxième journée en présentant aux auditeurs de la majeure DSE les applications ainsi que les apports des technologies d’analyses sectorielles par satellite.

Activité cohésion en clôture de ce séminaire : Une visite de l’Assemblée nationale

Ce séminaire s’est clôturé par une activité de cohésion, organisée au profit des auditeurs de la majeure DSE : Une visite de l’Assemblée nationale, sur invitation de Madame la députée Valérie Rabault, présidente de groupe socialiste et apparentés, et auditrice de la promotion.  

Les équipes de l’IHEDN et les auditeurs de la majeure DSE tiennent à remercier chaleureusement l’ensemble des conférenciers de ce séminaire, ainsi que Madame la Députée Valérie Rabault, qui ont permis le déroulement de cette session dans les meilleures conditions.