Guerre en Ukraine : une nouvelle géopolitique de l’énergie

L’énergie constitue sans conteste une question géopolitique majeure : source de conflits pouvant conduire à un affrontement armé visant à assurer le contrôle des gisements, source de revenus financiers colossaux, levier de puissance, garantie d’indépendance et de souveraineté…

Question d’autant plus cruciale qu’elle engage des choix d’investissements au long cours, déterminés par les impératifs de transition induits par le risque climatique.

Sachant l’imprévisibilité de l’évolution du prix des matières premières et la volatilité des marchés, comment tenir le cap de cette nécessaire transition ?
Quelles sont les solutions ?
Comment assurer la livraison d’une énergie compétitive et décarbonée ?
Montée en puissance progressive du renouvelable, de l’hydrogène vert, de la géothermie, du bois-énergie, du biogaz, des énergies dites de récupération, efficacité énergétique, baisse de la consommation ?
Part du nucléaire, des hydrocarbures et du gaz ?

La guerre en Ukraine, modifiant l’échiquier mondial énergétique donne à toutes ces questions une résonance particulière. Alors que se dessine une nouvelle géopolitique de l’énergie, quelles actions engager ?

L’intrication étroite des enjeux de défense et de sécurité, des enjeux industriels, logistiques, commerciaux, sociaux, écologiques, rend toujours plus complexe la mise en œuvre des moyens adaptés à nos objectifs.

Trois invités pour en débattre :

invités exceptionnels

Patrice GEOFFRON

Directeur du Centre géopolitique de l’énergie et des matières premières

Professeur à l’université Dauphine PSL.

Alexandre PERRA

Directeur exécutif Groupe EDF
Innovation, RSE et Stratégie

Administrateur de la Fondation EDF

luc-POYET
Luc POYER

Président du Conseil d’administration de McPhy