Le mercredi 14 septembre, c’était la rentrée pour les auditeurs de IHEDN

Depuis 1936, l’IHEDN s’intéresse à la défense de la nation et aux phénomènes collectifs qui menacent la collectivité, notre souveraineté et notre sécurité. L’IHEDN rassemble des civils et des militaires pour élaborer une communauté de pensée, de doctrine et d’action. En 1936, il fallait faire travailler les militaires ensemble, en interarmées mais aussi associer civils et militaires pour préparer une guerre que chacun pressentait comme totale. Ce projet est toujours aussi pertinent aujourd’hui alors que nous assistons à une dégradation rapide et durable du contexte stratégique. La défense nationale est celle de la nation par la nation (est-ce la phrase excate). Cette année, 264 auditeurs ont été nommés au journal officiel par madame la Première ministre, Elisabeth Borne : fonctionnaires civils et militaires, dirigeants d’entreprises, acteurs du monde économique, universitaires, élus politiques, personnalités de la presse et des syndicats. La session nationale permet une réflexion collective, interministérielle et intersectorielle sur les nombreux enjeux de défense actuels.

La formation est structurée autour de 3 activités :

  • des conférences-débats pour analyser, discuter et comprendre,
  • des travaux de comité pour mener une réflexion collégiale,
  • des visites et missions d’études pour s’immerger dans des expériences concrètes.
     

Les auditeurs suivent un socle commun et doivent choisir une spécialité dans les 5 majeures :

  • armement et économie de défense pour comprendre le secteur de l’industrie de défense,
  • défense et sécurité économique pour appréhender ce nouveau champ de conflictualité…
  • enjeux et stratégies maritimes pour appréhender cette dimension de la défense,
  • politique de défense pour comprendre les défis stratégiques et militaires,
  • souveraineté numérique et cybersécurité, pour appréhender ce nouvel enjeu de la défense nationale.
     

Pour obtenir leur certification, les auditeurs devront rendre une note de synthèse individuelle, un rapport collectif et une note individuelle de recommandation.

®IHEDN-Séminaire de rentrée-Le général de corps d’armée, Benoît Durieux, directeur de l’IHEDN a ouvert la session nationale
Le général de corps d’armée, Benoît Durieux, directeur de l’IHEDN a ouvert la session nationale

« Le contexte d’aujourd’hui a changé (…) l’optimisme qui régnait après la fin de la guerre froide a progressivement disparu. Incontestablement, votre session sera marquée par cet évènement et par la guerre en Ukraine, qui, au moment où nous parlons, continue. Pourtant, il ne faudrait pas oublier que la scène stratégique ne se limite pas à l’Ukraine.

  • La rugosité nouvelle des relations entre Etats (…) La Chine déploie depuis plusieurs années un fort activisme militaire, qui la conduit à territorialiser la mer. D’autres Etats ont des comportements inquiétants, notamment au Moyen-Orient et en Libye.
  • L’anarchie frappe des régions entières : à nos marches, l’absence de gouvernement et de loi laisse place au développement de mouvements terroristes et de trafics variés face auxquels nous sommes démunis.
  • En Europe et outre-mer, d’autres dangers se font jour, liés à la fragilité systémique de nos sociétés, à la remise en cause par certains du régime démocratique, aux bouleversements liés aux catastrophes naturelles ou au réchauffement du climat. »
®IHEDN-Séminaire de rentrée-Madame Sylvie Bermann, ambassadeur de France, présidente du conseil d’administration de l’IHEDN, s’est adressée aux auditeurs.
Madame Sylvie Bermann, ambassadeur de France, présidente du conseil d’administration de l’IHEDN, s’est adressée aux auditeurs.

« L’an dernier, nous ne parlions que de pandémie. Aujourd’hui, nous parlons de guerre …Nous sommes dans un monde qui change. Il nous faut donc ensemble penser l’impensable ! »

®IHEDN-Séminaire de rentrée-Le chef d’état-major des armées, le général d'armée Thierry Burkhard nous a rejoint après le déjeuner pour accueillir la nouvelle session
Le chef d’état-major des armées, le général d'armée Thierry Burkhard nous a rejoint après le déjeuner pour accueillir la nouvelle session

« L’IHEDN, c’est diffuser et promouvoir l’esprit de défense. C’est un facteur de supériorité pour nos armées. (…) Vous en serez cette année les ambassadeurs. »

®IHEDN-Séminaire de rentrée-madame la Première ministre, Élisabeth Borne a confirmé l’engagement de son gouvernement pour faire fructifier le lien armée-nation
Pour clore cette journée, madame la Première ministre, Élisabeth Borne a confirmé l’engagement de son gouvernement pour faire fructifier le lien armée-nation (…) qui contribue à la résilience de la nation.