Rechercher
Fermer cette boîte de recherche.

Escale à Toulon pour la majeure « Armement et économie de défense »

Du 16 au 17 novembre, des auditeurs de la 3e session nationale de l’IHEDN se sont rendus à Toulon. Au programme : présentation des capacités et des missions de la Marine en Méditerranée et des industriels du secteur naval.
la majeure « Armement et économie de défense » en visite à Toulon

Jeudi 16 novembre, les auditeurs de la majeure AED ont été reçus par la société Exail, issue de la fusion d’ECA et IxBlue, pour une présentation du groupe et de ses activités de guerre des mines et de maîtrise des fonds marins.  Cette visite a permis d’illustrer de manière très vivante les produits de haute technologie développés pour garantir à la France sa souveraineté et son autonomie stratégique dans les grandes profondeurs.

L’après-midi s’est poursuivi par une visite à DGA Techniques navales sur le site du SESDA  (Site d’expérimentation de systèmes de défense aérienne), où les auditeurs ont participé à  divers ateliers illustrant le savoir-faire du centre, qui intervient au profit des programmes de navires conduits par la Direction générale de l’armement ou exploités par la Marine nationale.

Vendredi 17 novembre, une conférence du capitaine de vaisseau Le Goff de la préfecture maritime, sur le thème de « La Méditerranée et ses enjeux », a passionné les auditeurs par sa richesse et son actualité brûlante.

Dans l’après-midi, les auditeurs ont bénéficié d’une présentation des enjeux du maintien en condition opérationnelle de la Marine et de son organisation, par le contre-amiral Bechler, directeur de l’établissement toulonnais du Service de soutien de la flotte (SSF), suivie d’une visite des bassins Vauban.

Enfin, la majeure AED a été accueillie sur la frégate de défense aérienne Chevalier Paul, avant de visiter les sous-marins nucléaires d’attaque Améthyste et Duguay-Trouin, et le Centre d’expertise de la plongée sous-marine (CEPHISMER).

Tous les auditeurs de la majeure AED ont fortement apprécié cette mission très riche qui leur a permis de découvrir, in situ et en grandeur réelle, les capacités de la Marine, mais également ses liens avec les industriels du domaine naval.