Rechercher
Fermer cette boîte de recherche.

Le SatCen, carrefour européen du renseignement géospatial

Basée à Madrid, cette institution méconnue est l’œil de l’Union européenne dans le ciel. En visite la semaine dernière à Paris, son directeur, le Roumain Sorin Ducaru, en détaille le fonctionnement et les enjeux. Interview.
Le SatCen, carrefour européen du renseignement géospatial

Inconnu du grand public, le Centre satellitaire de l’Union européenne (en anglais EU Satellite Centre, en abrégé SatCen) est pourtant un outil majeur de la politique de sécurité et de défense commune (PSDC) de l’UE. Le 29 août dernier, à l’occasion d’un conseil d’administration de l’institution basée à Madrid, Josep Borrell, vice-président de la Commission européenne et Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité (donc en charge de la PSDC), l’a clairement déclaré : « Le Centre satellitaire de l’UE est l’œil de l’Union européenne dans le ciel et un élément très important de la sécurité de l’UE. Il sert littéralement à l’UE à obtenir un meilleur panorama des évolutions la concernant ou des crises dans le monde […] Le SatCen doit conserver sa position de centre d’excellence de l’UE pour l’analyse du renseignement géospatial. » La ministre espagnole de la Défense, Margarita Robles, ajoutait le même jour : « L’Espagne est très fière d’être le pays hôte de ce Centre, qui constitue un magnifique exemple de ce que nous, Européens, pouvons réaliser grâce à notre coopération en matière de sécurité et de défense. »

Depuis juin 2019, le SatCen est dirigé par l’ambassadeur Sorin Ducaru, diplomate roumain. La semaine dernière, il était présent à Paris pour un module du 19e Cours de haut niveau de la PSDC, organisé par le Collège européen de sécurité et de défense et accueilli par l’IHEDN. Avant son remplacement, le 1er juin prochain, par son adjoint depuis 2021, le capitaine de vaisseau français Louis Tillier, Sorin Ducaru revient sur le rôle et les missions de cette agence européenne.

QU’EST-CE QUE LE CENTRE SATELLITAIRE DE L’UNION EUROPÉENNE ?

Le Centre satellitaire de l’Union européenne est l’agence autonome d’analyse du renseignement géospatial de l’UE et de ses États membres. Fondée en 1992 au sein de l’Union de l’Europe occidentale, devenue en 2002 une agence de l’UE par décision du Conseil européen, elle a donc plus de 30 ans d’expérience opérationnelle. Elle est spécialisée dans les services d’analyse géospatiale, à partir d’imagerie satellitaire principalement, mais aussi de données issues d’autres sources.

Le SatCen adapte ses services pour l’UE, ses États membres et, en leur nom, pour des partenaires internationaux tels que l’ONU, l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (en anglais : OPCW), et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Son analyse appuie la prise de décision politique et soutient des opérations civiles comme militaires menées dans le cadre de la politique étrangère et de sécurité commune (PESC) et de la politique de sécurité et de défense commune (PSDC).

De plus, le centre favorise synergies et complémentarités avec d’autres initiatives européennes dans l’espace et la sécurité, dont des projets de recherche et développement financés en commun. Le SatCen joue aussi un rôle crucial en tant qu’entité de confiance pour le Service Copernicus en soutien à l’action extérieure et de sécurité.

l'Ambassadeur Sorin DUCARU, directeur du Centre satelitaire de l'Union européenne

À l’occasion du conseil d’administration de niveau ministériel du SatCen en août 2023, les États membres ont confirmé leur intention d’aligner les futures évolutions de notre agence avec les ambitions croissantes de l’UE en termes de sécurité et de défense. Ceci peut être vu comme une réponse directe aux défis toujours plus nombreux dans le champ de la sécurité européenne et internationale, comme l’invasion massive de l’Ukraine par la Russie, entre autres crises.

Le centre développe ses activités dans le cadre de la Boussole stratégique, qui appelle à renforcer notre capacité de renseignement géospatial autonome d’ici à 2025, comme détaillé dans la stratégie spatiale de l’UE pour la sécurité et la défense, ainsi que dans la nouvelle stratégie européenne de sûreté maritime.

La vision du SatCen est d’être le « hub » de l’UE pour des prestations de sécurité et de défense dernier cri, à partir de ressources spatiales, en soutien à la prise de décision et aux actions menées dans le cadre PESC/PSDC et des politiques spatiales et de sécurité, tout en maximisant les synergies avec les entités compétentes de l’Union ou des États membres.

QUELLES SONT VOS RESSOURCES ?

En ce qui concerne les données satellitaires, nous nous appuyons sur des prestataires privés, sachant que plus de 85% de ces données commerciales proviennent de données satellitaires européennes. Nous utilisons aussi la constellation de satellites « Sentinel » de Copernicus, le programme européen d’observation de la Terre. Enfin, nous nous appuyons sur les données issues de satellites gouvernementaux de cinq États membres (France, Allemagne, Italie, Espagne et Luxembourg), qui ont signé l’an dernier un accord-cadre à cet effet.

En termes de types de capteurs, les données optiques et les données des radars à synthèse d’ouverture (RSO) sont principalement utilisées pour l’analyse, mais nous développons depuis peu des applications utilisant l’analyse multispectrale et une gamme plus large de données collatérales (données de géolocalisation, données de radiofréquence ou informations en sources ouvertes).

En termes de traitement des données, le SatCen s’est engagé ces dernières années dans l’utilisation d’outils informatiques modernes pour le traitement du big data et d’outils utilisant l’intelligence artificielle pour la détection automatique et l’analyse partielle, dans le but d’outiller l’analyste humain et ainsi augmenter l’efficacité, la qualité et la rapidité d’analyse.

Le SatCen a également développé une infrastructure de plateforme informatique sécurisée pour une utilisation rapide, efficace et interactive par ses utilisateurs accrédités, à savoir les États membres, les organismes accrédités de l’UE ou les quartiers généraux des missions et opérations de l’UE.

POUR QUELLES MISSIONS LES ÉTATS MEMBRES ET INSTITUTIONS EUROPÉENNES FONT-ILS APPEL À VOS SERVICES ?

Grâce à ses services de renseignement géospatial, le centre soutient l’ensemble des activités de l’UE en matière de politique étrangère, de sécurité et de défense. Les options d’analyse couvrent un large éventail : cela va de l’aide humanitaire, des plans d’urgence et des préparatifs d’évacuation, aux questions de non-prolifération des armes de destruction massive et de leur technologie vectorielle, en passant par la surveillance générale sécuritaire et l’analyse spécialisée des capacités militaires, des infrastructures critiques ou des installations industrielles. En règle générale, les services du Centre sont axés sur les tâches et soutiennent la prise de décision et les actions de ses utilisateurs, renforçant ainsi l’autonomie de l’UE et de ses États membres en matière de connaissance d’une situation spécifique. 

Le Centre soutient également les missions et opérations de l’UE dans le monde entier (comme les opérations Aspide, Irini et Atalante, ou la mission d’observation en Géorgie). La part de nos services a d’ailleurs quadruplé au cours des trois dernières années, ce qui démontre notre rôle croissant dans les opérations de terrain.

Dans le cadre de ses activités Copernicus, le SatCen collabore directement avec l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex), renforçant ainsi les efforts de l’UE en matière de connaissance de la situation, de suivi de la migration irrégulière et de prévention de la criminalité transfrontalière le long des frontières extérieures de l’UE.

POUVEZ-VOUS DÉTAILLER UNE MISSION MENÉE RÉCEMMENT PAR LE CENTRE ?

Un exemple récent d’une des missions du SatCen, qui visait à sauver des vies et à ramener les citoyens des pays de l’UE chez eux en toute sécurité, a été le soutien à la planification de l’évacuation de Khartoum (Soudan) l’année dernière. Compte tenu des caractéristiques de notre travail, nous ne parlons généralement pas des détails de notre activité opérationnelle. Mais en général, le SatCen effectue plus de 100 analyses chaque semaine, chacune avec un degré élevé d’urgence et d’importance. Étant donné que la demande des utilisateurs pour l’analyse SatCen a considérablement augmenté récemment (la production annuelle a doublé au cours des quatre dernières années), nous avons un processus continu de priorisation des missions de nos utilisateurs.

En outre, le Centre a préparé des analyses précises, fiables et en temps réel dans le contexte de la guerre d’agression russe en Ukraine et de la crise de Gaza.

Ces services mettent en évidence le poids du SatCen en tant que fournisseur de renseignements géospatiaux de l’UE, et son un rôle essentiel de facilitateur d’une compréhension commune de la sécurité et de la défense, grâce au partage de connaissance et d’analyse d’une situation.