Rechercher
Fermer cette boîte de recherche.

Les lectures d’Athéna pour le mois de juillet

Cet été, notre veille stratégique se transforme en conseil de lecture ! La guerre du sport, le rôle de la France sur la scène internationale, la guerre russo-ukrainienne, l'Indopacifique… Voici les recommandations littéraires d'Athéna pour le mois de juillet. À lire les pieds dans l’eau !

PIERRE MESSMER, LE TIGRE DE L’OTAN

 AMAT Jean-Paul, Les forêts de la Grande guerre de 1815 à nos jours, 2e édition, Paris, Sorbonne Université Presses, 2024.

Spécialiste de géographie historique des forêts, Jean-Paul Amat utilise dans cet ouvrage une approche pluridisciplinaire afin de dresser une analyse du rôle des forêts dans l’histoire française. Cette étude détaillée, enrichie d’exemples précis, interroge le rapport de l’Homme à ces espaces forestiers, notamment sur le plan militaire et mémoriel, mais également dans une perspective de conservation et de préservation. Cet ouvrage a reçu le label de la Mission du Centenaire.

Couverture du livre "Les forêts de la grande guerre"

AUBIN Lukas, GUEGAN Jean-Baptiste, La guerre du sport – une nouvelle géopolitique, Paris, Tallandier, 2024. 

Si le sport et la géopolitique semblent de prime abord être deux notions antagonistes, Lukas Aubin et Jean-Baptiste Guégan proposent ici de dépasser les conceptions traditionnelles en étudiant le rôle joué par le sport dans les rivalités internationales. L’irruption du sport dans le cercle géopolitique semble en effet élargir les outils de rayonnement mis en place par les puissances étatiques. L’ouvrage est éclairé par des exemples précis tels que, dans le cadre des grands conflits contemporains, les rivalités sportives entre la Russie et l’Ukraine ou encore entre la Chine et les Etats-Unis. Cette analyse permet ainsi de proposer une nouvelle grille de lecture de ces conflits, et par conséquent de dépasser les thèmes d’analyse traditionnels.

Couverture du livre "la Guerre du sport"

BELL Jason, Cracking the Nazi Code : The Untold Story of Canada’s Greatest Spy, New York, HarperCollins, 2023.

Cet ouvrage retrace le parcours de Winthrop Pickard Bell, un universitaire canadien affilié aux services de renseignements extérieurs du Royaume-Uni sous le nom de code A12. Il fournit, dès 1919, de nombreux rapports sur la montée et les dangers du nazisme, constituant les premières alertes officielles de la volonté expansionniste de l’Allemagne nationaliste en Europe.

Couverture du livre "Cracking the nazi code"

 DUCLOS Michel, Diplomatie française, Paris, Alpha, 2024.

Michel Duclos examine dans cet ouvrage le rôle de la France sur la scène internationale mais également la manière dont celle-ci doit se positionner sur le plan de sa politique extérieure. Ses recommandations sont mises en lumière par une étude détaillée du contexte géopolitique mondial, tel que la crise du Covid-19, le retour de la guerre en Europe ou la politique extérieure d’Emmanuel Macron.

Couverture du livre "Diplomatie française"

 KAHN Sylvain, L’Europe face à l’Ukraine, Paris, PUF, 2024.

Cet ouvrage étudie les nouveaux enjeux auxquels est confrontée l’Europe institutionnelle et met en lumière les bouleversements des principes sur lesquels elle est fondée, notamment son rapport à la puissance. Professeur à Sciences Po Paris, l’auteur livre une analyse détaillée des impacts de la relance de la guerre russo-ukrainienne sur la nature de l’Union européenne et sur les difficultés auxquelles sont confrontés des « Européens historiquement apaisés », dont la communauté internationale attend une prise de position face à Moscou.

Couverture du livre "L'europe face à l'Ukraine"

POPOVA Maria, SHEVEL Oxana, Russia and Ukraine : Entangled Histories, Diverging States, Cambridge, Polity, 2024.

Cet ouvrage, à partir de l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février 2022, retrace les relations entre la Russie et l’Ukraine depuis la chute de l’Union soviétique, en 1991,. De leur indépendance sont nées deux trajectoires opposées, notamment sur le plan politique, que les autrices tentent ici de rapporter et d’expliquer. Cette analyse permet également de saisir davantage les tensions géopolitiques actuelles entre la Russie et l’Europe occidentale.

Couverture du livre "Russia and Ukraine"

 Robert Harris, Munich, Pocket, 2019.

En septembre 1938, l’Europe est obsédée par les Sudètes, un petit territoire tchécoslovaque que le chancelier allemand convoite ardemment. Les dirigeants européens sont confrontés à un dilemme : céder à ses exigences pour préserver la paix ou risquer une guerre en maintenant les accords existants. Hugh Legat, secrétaire particulier du Premier ministre britannique, et Paul von Hartmann, diplomate du Reich, anciens camarades d’Oxford, se retrouvent à Munich. Ils ont quatre jours pour tenter de changer le cours de l’Histoire.

Couverture du livre "Munich"

Hélène Harter, Eisenhower : Le chef de guerre devenu président, Tallandier, 2024.

Dwight David Eisenhower, surnommé « Ike », est une figure emblématique du XXe siècle. Général cinq étoiles, il a orchestré les débarquements cruciaux  de la Seconde Guerre mondiale, libérant la France et l’Europe de l’Ouest. De retour à la vie civil, il devient le 34e président des États-Unis. Sa présidence, bien que marquée par des crises internationales, a offert huit années de paix aux États-Unis. Dans cet ouvrage, Hélène Harter nous présente une biographie inédite en français de cet homme modéré et populaire, dévoilant ses contributions à l’histoire américaine.

Couverture du livre "Eisenhower, le chef de guerre devenu président"

Nicholas Stargart, La guerre allemande : Portrait d’un peuple en guerre 1939-1945, Tallandier, 2024.

En 1939, encore hantés par les souvenirs de la Première Guerre mondiale, les Allemands n’aspiraient pas à un nouveau conflit. Pourtant, leur détermination sans faille les a maintenus en guerre jusqu’en 1945, malgré les bombardements, les privations et les défaites. Comment ont-ils tenu ? Étaient-ils conscients de l’aspect génocidaire de cette guerre ? Nicholas Stargardt examine la Seconde Guerre mondiale du point de vue des Allemands, utilisant des journaux intimes, des lettres et des rapports de surveillance pour révéler les pensées et les motivations d’un peuple en guerre, luttant pour une cause désespérée.

Couverture du livre "La guerre allemande"

NIQUET Valérie, PARON-DOISE Marianne, L’Indo-Pacifique – Nouveau centre du monde, Paris, Tallandier, 2024.

Espace au cœur des rivalités géopolitiques et stratégiques du XXIe siècle, l’Indo-Pacifique est ici analysé dans sa complexité, et dans les différents impacts de son instrumentalisation par les grandes puissances contemporaines, sur les plans économiques, militaires ou encore culturel, par exemple. Cet ouvrage analyse non seulement l’espace en tant que tel mais également les différents acteurs impliqués, régionaux et internationaux, tels que la France qui fait l’objet d’une étude plus détaillée.

Couverture du livre "L'indo-pacifique, nouveau centre du monde"