Foire aux questions

Ces questions vous permettront d’éclaircir certains points concernant les formations IHEDN. Si elles ne couvrent pas l’ensemble de vos interrogations, veuillez s’il vous plaît prendre contact avec le département responsable de la formation choisie, pour avoir des informations plus détaillées.

Nom  : Institut des hautes études de défense nationale
Nom usuel : IHEDN
Date de naissance : En 1936, l’amiral Castex fonde le Collège des hautes études de défense nationale, auquel succédera en 1948 l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) de niveau gouvernemental
Statut : Établissement public administratif (1997)
Autorité Premier ministre
Spécificité : Institut de formation
Missions : Développer l’esprit de défense, sensibiliser aux questions internationales
Champs de compétences :   Politiquess de défense et étrangère, armement et économie de défense
Pédagogie :  Conférences-débats, travaux en comité, visites sur le terrain, missions d’études, exercices de mise en situation, notes de position, rapports
Thématiques : Politique de défense, armement et économie de défense, gestion des crises à l’international, l, , dialogue stratégique, jeunes, Intelligence économique
Public  : Responsables de haut niveau de la fonction publique civile et militaire et de toutes les catégories socioprofessionnelles de la Nation, Français ou étrangers
Types de formation : Sessions nationales, européennes, internationales, en région, séminaires et cycles ciblés et bilatéraux
Soutien à la recherche : Prix scientifiques, aide financière et pédagogique aux doctorants
Influence : Colloques, tables rondes, « Lundis de l’IHHedn« , « IHEDN / Les débats de l’actu », « Grands témoins », « Rencontres IHEDN »
Communauté : Quarante-deux associations réunies au sein de l’Union-IHEDN
Adresses : École militaire, 1 place Joffre 75700 Paris SP 07
www.ihedn.fr
Organisme déclaré sous le numéro 1175P015975

Selon la formation suivie, il est possible d’intégrer l’association correspondante.
Il existe des associations nationales et internationales, soit 42 au total.
Ne portent le titre d’auditeur que les participants inscrits aux sessions nationales, en régions et aux sessions internationales.
  • les « conférences-débat » au cours desquelles s’expriment des intervenants de haut niveau ;
  • les « visites et missions d’études » sur le terrain qui permettent une approche concrète de l’enseignement dispensé.
  • les « travaux en comités » où se concrétise une riche complémentarité ;
Il  convient d’adresser une candidature accompagnée d’un CV au  département formations études et recherche, en précisant le ou les domaines de spécialité :
der@ihedn.fr