Rechercher
Fermer cette boîte de recherche.

Maxime AUDINET : UN MÉDIA D’INFLUENCE D’ÉTAT

22 avril 2024 | 18h30 à l'École militaire, amphithéâtre Desvallières

Comment un Etat autoritaire façonne-t-il sa stratégie d’influence internationale tout en instrumentalisant les principes d’ouverture et de pluralisme au cœur des démocraties libérales ? C’est à cette question indéniablement clé que cherche à répondre Maxime Audinet dans son étude méticuleuse de RT (ex-Russia Today) intitulée Un média d’influence d’Etat – Enquête sur la chaîne russe RT (INA, 2024). Ce réseau médiatique transnational, fondé en 2005 à l’initiative du Kremlin, est aujourd’hui l’un des piliers du dispositif d’influence informationnelle de la Russie à destination de l’étranger. Présent sur dans de nombreux pays, y compris la France jusqu’à son interdiction par l’Union européenne en 2022, il se présente comme une « alternative » à l’univocité supposée des médias « mainstream » occidentaux. L’objectif affirmé est de « briser le monopole des médias anglosaxons », selon les mots du président russe Vladimir Poutine, avec une posture résolument relativiste qui épouse les contours de la « post-vérité ». A l’heure de la guerre en Ukraine, étudier Russia Today permet de considérer plus largement les actions de propagande et de manipulation informationnelle méthodiquement mises en place par certains régimes autoritaires pour influencer l’opinion publique internationale. 

Titulaire d’un doctorat en études slaves et en science politique de l’Université Paris-Nanterre, Maxime Audinet est chercheur à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM). Ses recherches portent sur les acteurs et pratiques de l’influence informationnelle de la Russie, et à leur projection dans l’espace post-soviétique, en Europe et en Afrique subsaharienne. L’auteur s’intéresse plus largement à la place de l’influence dans la politique étrangère des États autoritaires.

Pour assister à cet événement, merci de vous inscrire.

Pour suivre le débat en distanciel :

Il n’est pas nécessaire de s’inscrire