SESSION NATIONALE 2023-2024

UNE SESSION UNIQUE RASSEMBLANT DES AUDITEURS
VENUS D’HORIZONS PROFESSIONNELS DIVERS

Cette session intègre chaque année des auditeurs, issus de secteurs d’activités très variés, tels que des parlementaires, hauts fonctionnaires, officiers supérieurs, cadres dirigeants du secteur public ou du secteur privé, salariés du secteur associatif, représentants des cultes, universitaires, journalistes, responsables syndicaux, avocats, consultants ou encore entrepreneurs.

La diversité des candidats sélectionnés pour participer à la session nationale contribue de manière essentielle à la richesse d’une session conçue pour promouvoir une réflexion collective sur des enjeux marqués par leur forte dimension interministérielle et concernant tous les secteurs d’activités de la Nation.

La formation proposée vise ainsi à appréhender dans leur globalité et leur complexité les sujets de défense et de sécurité : autant de questions appelant des réponses coordonnées et une unité d’action, gage de leur efficacité.

Quel que soit le domaine d’expertise des auditeurs, les compétences de chacun sont mises au service d’une réflexion collégiale portant sur des sujets de portée stratégique. Dans cette optique, la session nationale propose notamment à l’ensemble de ses auditeurs une méthode commune d’élaboration d’une stratégie et des exercices de mise en situation visant à développer leurs capacités de décision.

Partage d’expérience, croisement des points de vue et décloisonnement des savoirs constituent un objectif primordial de la session nationale. Le caractère collégial des travaux engagés, au même titre que le modèle pédagogique unique structurant la formation dispensée, est un marqueur essentiel de la session nationale.

LE TRIPTYQUE PÉDAGOGIQUE

UNE MÉTHODE ÉPROUVÉE ASSURANT L’ARTICULATION DU THÉORIQUE ET DU PRATIQUE

Trois sortes d’activités structurent la formation :
Des conférences-débats fournissant des éléments d’analyse, de discussion et de compréhension des questions abordées ;
Des travaux de comités, garants de la collégialité des réflexions conduites ;
Des missions d’études, en France et à l’étranger, déterminées en fonction des questions abordées permettant d’adosser la réflexion à des expériences concrètes.

COMPRENDRE POUR AGIR, SE COMPRENDRE POUR AGIR ENSEMBLE

▸ Comprendre pour agir
La session nationale permet aux auditeurs d’acquérir une connaissance solide des enjeux de défense et de sécurité, et de s’approprier les compétences utiles pour décider au niveau stratégique. Il s’agira notamment d’apprendre à :
maîtriser les enjeux et les problématiques de défense et de sécurité, nationale et internationale, liés aux politiques publiques ;
mobiliser une démarche intellectuelle critique, raisonnée et innovante ;
conduire une réflexion d’anticipation stratégique ;
décider en situation complexe ;
être force de proposition dans les domaines de la défense et de la sécurité.

▸ Se comprendre pour agir ensemble
La formation délivrée sera aussi une expérience collective, permettant à des auditeurs aux profils variés de :
partager leurs savoirs et leurs expériences ;
s’extraire de leur sphère d’expertise pour élargir leurs points de vue et questionner leurs pratiques ;
former un réseau et une communauté d’engagement agissant au service des intérêts stratégiques du pays par sa capacité de rayonnement et d’influence.

CERTIFICATION DE COMPÉTENCES

La session nationale de l’IHEDN prépare les auditeurs qui le souhaitent à la certification de compétences intitulée « Maîtriser les enjeux de défense et de sécurité pour décider au niveau stratégique », enregistrée au Répertoire spécifique de France Compétences sous le numéro RS5607.

La certification de compétences repose sur quatre modalités d’évaluation :
une note de synthèse individuelle ;
un rapport collectif ;
une note individuelle de recommandation ;
un exercice de mise en situation.
Les livrables devront être déposés dans les délais indiqués en début d’année. Aucun rattrapage ni validation partielle des compétences ne sera possible.

France compétences
Taux de satisfaction

À l’issue de chaque session, les auditeurs sont invités à remplir un questionnaire d’appréciation de la formation, portant sur : l’organisation générale, les conférences-débats, les missions d’étude, les travaux de comité et les exercices pédagogiques innovants. Concernant le cycle 2021-2022, 89,5 % des auditeurs ont estimé que la formation dans son ensemble a répondu à leurs attentes. Sur une promotion composée de 257 personnes, un auditeur a abandonné la formation pour des raisons professionnelles.

LE SOCLE COMMUN DE FORMATION ET DÉCLINAISON PAR MAJEURE

La session nationale comporte deux volets indissociables :

UN SOCLE COMMUN visant à forger une culture de défense commune entre des auditeurs issus de sphères d’activités très variées ;

UNE MAJEURE choisie parmi cinq thématiques : armement et économie de défense, défense et sécurité économiques, enjeux et stratégies maritimes, politique de défense, souveraineté numérique et cybersécurité.

Le socle commun de formation, réparti tout au long de l’année, a pour principal objectif l’acquisition des connaissances, des compétences et des méthodes nécessaires au suivi de la session, ainsi que l’appropriation des fondements de notre politique de défense nationale dans chaque domaine.

Outre les apports théoriques et transverses de la formation dispensée dans le cadre du socle commun, les missions d’études, en France ou à l’étranger, contribuent également à la constitution d’une culture de défense commune adossée à une expérience de terrain.

Ces temps de réflexion partagée entre les auditeurs de la session nationale, ainsi que la participation à des activités communes, facteur d’unité et de cohésion, constituent le contenu du socle commun.

LES 5 MODULES DE LA SESSION NATIONALE

La session nationale est articulée en modules qui comportent tous une partie relevant du socle commun et une partie spécifique à chaque majeure.

Cette structuration commune de la formation contribue au renforcement de l’unité de la session nationale. Elle participe également aux nécessaires partages d’expérience et croisements des perspectives qu’impliquent les questions de défense et de sécurité, approfondies par majeures plus que jamais intriquées.

LES 5 MAJEURES

Les candidats à la session nationale optent au moment de l’inscription pour une des cinq majeures suivantes :

Les candidats choisissent parmi ces cinq majeures, celle qui répond à leur besoin d’approfondissement, leur permet de développer des compétences complémentaires dans la conduite stratégique de leurs missions, directement utiles à l’exercice de leurs responsabilités.

Les cinq majeures de la session nationale impliquent, au même titre que le socle commun de formation, d’une part un partage d’expérience entre des auditeurs aux compétences variées, d’autre part, un dépassement de sa sphère d’expertise initiale.

Chacune des majeures comporte ses objectifs propres, déterminés en fonction des attentes des auditeurs qu’elle rassemble, notamment en termes de spécialisation.

Au regard de leur interdépendance, les sujets spécifiques à chaque majeure sont également marqués par leur transversalité.

L’IHEDN propose aux ressortissants des DROM-COM des modalités adaptées pour suivre la session nationale. Pour plus d’information : https://ihedn.fr/formations/session-nationale-2023-2024programme-outre-mer/

DEVENIR AUDITEUR

Public visé

Dirigeants et futurs dirigeants, âgés de 35 à 55 ans, de nationalité française :

  • hauts fonctionnaires et officiers supérieurs ;
  • cadres dirigeants du secteur public et du secteur privé ;
  • salariés du secteur associatif, universitaires,
  • journalistes ;
  • représentants des cultes ;
  • avocats, consultants et entrepreneurs ;
  • parlementaires et responsables politiques.


La formation est accessible aux personnes en situation de handicap, sous réserve d’une assistance particulière et dans la limite des exigences dues aux déplacements (en France et à l’étranger) et aux activités pédagogiques.

S’inscrire : Aucun prérequis n’est exigé, en dehors du respect des conditions suivantes :

  • s’inscrire sur le site internet et déposer un dossier de candidature au format numérique requis avant le 1er mars 2023 ;
  • seuls les dossiers de candidature complets seront examinés.

Critères de sélection

Les principaux critères pris en compte pour la sélection des candidats sont les suivants :

  • le parcours professionnel et le niveau de responsabilité exercé ;
  • la richesse de leur expérience personnelle ;
  • la volonté d’engagement pendant et après la session ;
  • l’intérêt motivé pour les questions de défense et de sécurité et pour la majeure choisie ;
  • l’ouverture d’esprit et la capacité d’intégration ;
  • l’appétence pour la pratique de la réflexion collective, le sens du dialogue et de l’interaction ;
  • les perspectives de carrière ;
  • la capacité à porter ses idées de manière claire et convaincante.

 

Procédure de sélection

Après analyse des dossiers d’inscription remplissant l’ensemble des conditions, et comprenant l’intégralité des pièces justificatives requises, des entretiens individuels d’une durée de trente minutes avec un jury, se dérouleront en distanciel à compter du 1er mars 2023.

Les auditeurs sont nommés par arrêté de la  Première ministre dans la première quinzaine du mois de juillet.

Tarifs et financements

La session nationale est éligible au compte personnel de formation (CPF) des auditeurs.

Secteur privé (grandes entreprises et filiales, banques et assurances, cabinets d’avocat d’affaires, cabinet de conseil) : 20 000 €

PME, PMI, TPE, professions libérales et indépendants (hors cabinets d’affaires), aéroports et ports, Caisse des Dépôts et Consignation, Banque postale, Epic, organismes professionnels de défense d’intérêts privés (entreprises, industries, etc.), fondations d’entreprise : 12 000 €

Élus, fonctionnaires des trois fonctions publiques, EPA, EPSCP, EPST, militaires, universitaires, journalistes TV ou radio, fondations d’utilité publique : 6 000 €

Représentants syndicaux, cultuels, journalistes de presse écrite, journalistes indépendants, salariés d’associations à but sportif, social, culturel, humanitaire ou organismes comparables : 3 000 €

Le choix du tarif est déclaratif (et validé par l’IHEDN à l’examen du dossier)

Les droits d’inscription sont à verser entre l’admission des candidats à la session nationale, début juillet 2023, et la rentrée en septembre 2023.

25 janvier 2023