Rechercher
Fermer cette boîte de recherche.

L’Estonie : un géant numérique

Visuel pour l'article "L'Estonie : géant numérique

À l’occasion d’une mission de la majeure Souveraineté numérique et cybersécurité de la session nationale de l’IHEDN, zoom sur le plus petit des pays baltes, devenu un acteur mondial du domaine digital, en cyberdéfense notamment.

Le SatCen, carrefour européen du renseignement géospatial

Le SatCen, carrefour européen du renseignement géospatial

Basée à Madrid, cette institution méconnue est l’œil de l’Union européenne dans le ciel. En visite la semaine dernière à Paris, son directeur, le Roumain Sorin Ducaru, en détaille le fonctionnement et les enjeux. Interview.

La politique européenne de défense, un chantier toujours en cours

Visuel de représentatif de la politique européenne de défense

La politique de sécurité et de défense commune (PSDC) de l’Union européenne, active depuis 2007, est l’aboutissement d’un processus bien plus ancien. Indissociable de l’OTAN, elle est aujourd’hui confrontée au défi d’une industrie de défense européenne.

Dissuasion nucléaire : huit décennies d’équilibre

Visuel qui représente la dissuasion nucléaire

Depuis ses deux seules utilisations militaires en 1945, l’arme nucléaire sert sans servir : c’est un outil majeur de dissuasion. En presque 80 ans d’existence, aucun conflit n’a eu lieu entre deux pays détenteurs de l’arme nucléaire.

Les partenaires non étatiques de l’Iran au Moyen-Orient : des proxys, vraiment ?

Le Hezbollah libanais, les Houthis yéménites, des factions armées chiites irakiennes ou même, plus singulièrement, le Hamas et le Jihad islamique palestiniens sont souvent présentés comme des proxys iraniens au Moyen-Orient. L’idée sous-jacente est que la clé pour influer sur les actions de ces groupes serait d’exercer une pression maximale sur Téhéran. Seulement, si le soutien matériel iranien à ces organisations non étatiques est avéré, cela n’implique, par nature, ni un alignement idéologique total ni un lien de subordination évident. Parler en termes généraux masque une réalité vraisemblablement diverse en matière de contrôle effectif de l’Iran sur la direction des opérations des entités considérées. Cette note d’analyse met ainsi en lumière les limites d’une compréhension de la relation entre Téhéran et les mouvements armés qui lui sont affiliés via le seul prisme de la notion de proxys.

Prise en charge des femmes djihadistes : la spécificité française

Visuel avec titre "Prise en charge des femmes djihadistes : la spécificité française"

Une étude comparative menée dans quatre pays européens le montre : la France, dont le contingent de ressortissantes parties en zone syro-irakienne était le plus important, est aussi la plus ferme dans son traitement judiciaire et pénitentiaire. Des spécialistes, dont l’auteur de l’étude, analysent ce cas particulier.